1. Renouvellement

Conseils pour votre renouvellement hypothécaire

Au Canada, le prix moyen d'une maison s’élève actuellement à 390,034$*. Il est donc probable que vos versements hypothécaires constituent déjà votre plus grande dépense mensuelle. Toutefois, lorsque votre contrat hypothécaire doit être renouvelé, les prêteurs ne vous ménagent pas toujours et vous finissez par payer un taux d'intérêt élevé. Pour vous aider à obtenir un meilleur taux hypothécaire lors du renouvèlement, voici quelques conseils pratiques.

* Basé sur les résultats de décembre 2013, selon l'Association Canadienne de l'immobilier.


1. Commencez à magasiner très tôt

Tout d'abord, commencez à magasiner un nouveau taux hypothécaire le plus tôt possible. Si vous continuez à faire affaire avec le même prêteur et il vous reste 120 jours ou moins à votre terme, il pourra vous permettre de renouveler plus tôt et sans pénalité. Cependant, il est peu probable que votre créancier sera en mesure de vous offrir le meilleur taux hypothécaire sur le marché. Pour cette raison, il est important de magasiner en ligne et / ou de consulter un courtier hypothécaire avant de renouveler votre terme.


2. Vous pouvez demander un meilleur taux hypothécaire

Votre créancier vous enverra une offre de renouvellement 30 jours avant l’échéance de votre contrat, parfois même plus tôt. En général, les banques offrent à leurs clients un rabais de 0,25 % sur le taux affiché. Ils vous envoient donc une lettre par la poste, que vous n’aurez qu’à signer et à renvoyer pour accepter l’offre. Cette façon de faire est attrayante parce qu’elle est commode et facile. Toutefois, vous aurez certainement à payer davantage d’intérêts sur le long terme. Vous pouvez, donc, prendre rendez–vous avec votre prêteur pour négocier un meilleur taux, mais il est peu probable qu'il égale un taux plus bas d’un autre prêteur. Par ailleurs, si vous décidez de continuer à faire affaire avec votre prêteur, vous n'avez pas à accepter le premier taux hypothécaire qu'il vous offre.


3. Le meilleur prêteur d’autrefois n’est pas toujours le meilleur prêteur d’aujourd’hui

Pensez–y. Lorsque vous avez signé votre terme hypothécaire, les conditions étaient probablement différentes à ce moment–là. Sachez que les conjonctures économiques fluctuent toujours. Quoi qu’il soit pratique de demeurer avec son préteur, il se peut que leurs conditions ne soient plus adaptées à vos besoins. C’est donc important de tenir compte de vos besoins en terme de taux, d’options de remboursement anticipé, etc. Choisissez votre créancier selon vos critères, ne perdez pas la chance d’économiser sur les taux d’intérêts disponibles sur le marché.


4. Demandez un gel de taux

Une fois que vous avez magasiné et que vous avez trouvé le produit et le taux hypothécaire pour votre situation financière, réservez–le. La plupart des prêteurs vous laisseront réserver un taux pour une durée allant de 90 à 120 jours. Cela signifie que pendant ces 90 à 120 jours, vous profiterez de ce taux, même si les taux varient. Enfin, si le marché se dirige plutôt vers une baisse des taux, vous serez en mesure de profiter de la baisse du marché. L’option de gel de taux permet tout simplement de réserver un certain taux si vous craigniez que le marché des taux hypothécaires augmente.


5. Changer d’institution financière prends du temps

Si vous décidez de changer de prêteur, vous aurez à commencer le processus assez tôt. Parce que changer de prêteur implique une nouvelle étude de dossier, vous aurez à présenter une nouvelle demande de prêt. Avec celle–ci, vous devrez fournir une copie de votre lettre de renouvellement hypothécaire, une preuve de revenu, une preuve que vous êtes propriétaire et une preuve que vous avez assurance. Néanmoins, sachez qu’une semaine ne suffit pas à un courtier pour compléter la transition. Si vous ne vous y prenez pas assez tôt ; vous risquez de vous retrouver dans une position difficile.


6. La plupart des prêteurs feront le transfert gratuitement

Effectuer le transfert implique des frais (les frais d’évaluation (entre 150$ et 500$) et les frais de changement de créancier (entre 5$ et 395$). Toutefois, certains créanciers prendront en charge ces frais. Il se peut que vous ayez à négocier, donc il faut en faire la demande.

Quelques conseils: Si votre solde est inférieur à 100,000$, il est préférable de négocier un meilleur taux avec votre prêteur actuel puisque la commission qu’obtiendra le courtier hypothécaire ne sera pas intéressante, une fois avoir couvert les frais de transfert.

7. Le meilleur moment de refinancer : au renouvellement

Enfin, si vous avez pensé à refinancer votre prêt hypothécaire pour accéder à des liquidités, le meilleur moment pour le faire est lors du renouvellement. Un refinancement typique consiste à rompre votre contrat hypothécaire, ce qui peut entraîner une pénalité. Le remboursement anticipé peut impliquer de lourdes charges mais, si vous demandez un refinancement vous serez à l’abri de la pénalité.