Comptes d'épargne d’entreprise

Les particuliers épargnent de l’argent pour pouvoir payer leurs dépenses futures, leurs projets, un paiement initial, etc., mais ils ne sont pas les seuls à avoir des excédents de trésorerie dans leurs budgets. Les entreprises ont également des épargnes à placer; il est donc naturel que les institutions financières offrent des comptes d'épargne spécifiques pour les entreprises commerciales. Bien que les comptes d’épargne d’entreprise tendent à fonctionner de la même manière que les comptes d’épargne personnels, il existe certaines différences. Voici un bref aperçu du fonctionnement des comptes d’épargne d’entreprise et ce que vous devez savoir à leur sujet avant d’en faire la demande.


Qu’est-ce qu’un compte d'épargne d’entreprise?

Un compte d'épargne d’entreprise est un outil d'épargne pour les entreprises commerciales. Ces comptes permettent aux entreprises de gagner de l’argent sur les fonds qui ne sont pas alloués au fonctionnement quotidien de leur activité (dans le cas contraire, un compte chèques d’entreprise est une option plus appropriée).

À l’instar des comptes d'épargne personnels, vous pouvez gagner des intérêts sur le solde de votre compte. Les taux d’intérêt sont généralement comparables à ceux des comptes d’épargne personnels. Par exemple, le Compte d’épargne quotidien TD offre un taux d’intérêt de 0,25 % pour les soldes compris entre 0 et 4 999,99 $ et 0,35 % pour ceux compris entre 5 000 $ et 9 999,99 $, tandis que leur Compte d'épargne d’entreprise offre 0,10 % d’intérêts pour les soldes compris entre 0 et 9 999,99 $. Ce n’est pas beaucoup, mais c’est mieux que rien!


Quelles sont les différences entre les comptes d'épargne personnels et les comptes d'épargne d’entreprise?

Bien qu’ils soient très similaires, il existe certaines différences entre les comptes d'épargne personnels et les comptes d'épargne d’entreprise. Tout d’abord, les comptes d'épargne d’entreprise font payer des frais que vous ne trouvez peut-être pas dans un compte d'épargne personnel. Comme leur but est de détenir des fonds qui ne sont pas employés au quotidien, les comptes d’épargne d’entreprise font généralement payer des frais pour chaque dépôt effectué sur le compte, ainsi que des frais distincts pour les dépôts en billets et en pièces (contrairement aux chèques).

Une autre différence essentielle réside dans le fait qu’avec un compte d’épargne d’entreprise, de nombreuses personnes différentes au sein de l’entreprise peuvent être autorisées à effectuer des transactions. Cela peut être particulièrement utile si vous comptez sur une seule personne pour effectuer toutes les opérations bancaires et que cette personne est absente. La fonctionnalité multi-utilisateur n’est généralement pas disponible pour les comptes personnels, sauf si vous avez un compte conjoint avec un partenaire ou un conjoint.


Les comptes d'épargne d’entreprise sont-ils assurés?

Oui, les comptes d'épargne détenus par les entreprises sont assurés par la SADC. En cas de faillite de la banque, les comptes d’épargne d’entreprise sont couverts jusqu’à concurrence de 100 000 $ (tant qu’ils sont libellés en dollars canadiens). Les comptes d’épargne des coopératives de crédit sont quant à eux assurés par un régime d’assurance provincial.

Une chose à garder à l’esprit si vous êtes un propriétaire unique, c’est que la SADC offre une couverture d’assurance limitée à 100 000 $ pour vos comptes personnels - même si l’un de ces comptes est utilisé pour votre entreprise. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est recommandé aux propriétaires uniques d’incorporer leur entreprise et d’ouvrir un compte d'épargne d’entreprise distinct de leurs épargnes personnelles. Ainsi, vos comptes personnels et vos comptes d’entreprise seront chacun couverts à concurrence de 100 000 $, pour un montant total combiné de 200 000 $ maximum.


Pourquoi ouvrir un compte d'épargne d’entreprise?

Si votre entreprise dispose de liquidités qui ne sont pas nécessaires au fonds de roulement (dépenses courantes) ou aux dépenses en capital, vous avez la possibilité de placer cet argent dans un compte d’épargne d’entreprise. Au fil du temps, le solde du compte augmentera grâce aux intérêts - généralement calculés quotidiennement. Et en prime : il s’agit d’un investissement sans risque. Les dépôts dans les comptes d'épargne d’entreprise sont assurés par la SADC, vous ne perdrez donc jamais le capital.

De nombreuses entreprises épargnent également de l’argent pour les gros achats qu’elles envisagent de réaliser dans le futur. Par exemple, si vous êtes un fabricant, vous prévoyez probablement les dates et les coûts de renouvellement de vos équipements. Si vous préférez ne pas contracter une marge de crédit pour financer ces achats, vous avez la possibilité de mettre de côté les bénéfices après impôt jusqu’à ce que l’entreprise ait épargné suffisamment pour acheter le matériel.

Votre entreprise peut également faire le choix d’épargner de l’argent en vue d’une reprise de l’économie - qui serait un moment plus judicieux pour prendre de l’expansion.


Que faut-il pour ouvrir un compte d'épargne d’entreprise?

Pour ouvrir un compte d'épargne d’entreprise, vous devez fournir une preuve de l’existence de l’entreprise. Les institutions financières peuvent vous demander différents documents, qui comprennent souvent : les statuts constitutifs de l’entreprise, votre licence commerciale et vos états financiers.


Une entreprise peut-elle ouvrir un compte d'épargne personnel?

Non, une entreprise commerciale ne peut pas ouvrir un compte d'épargne personnel - elle doit ouvrir un compte d'épargne d’entreprise. Cependant, les entreprises individuelles ne sont pas limitées par cette règle et peuvent ouvrir un compte d'épargne personnel.


Alternatives à l’ouverture d’un compte d'épargne d’entreprise

Si vous possédez une entreprise qui a des épargnes à investir, un compte d'épargne n’est pas votre seule option. Vous pouvez également acheter des Certificats de placement garanti, des obligations ou placer les épargnes dans des fonds à court terme du marché monétaire. Dans cette liste, seuls les CPG sont assurés par la SADC, mais vous pouvez être assujetti(e) à une pénalité si vous rachetez un CPG avant la fin de son terme.