Voici pourquoi j’ai doublé mon fonds d’urgence après être devenu propriétaire

by Kerri-Lynn McAllister octobre 5, 2018 / No Comments

Devenir propriétaire affecte plusieurs aspects de votre vie et de vos finances. Vos dépenses courantes auront tendance à augmenter car d’autres dépenses viendront s’y ajouter et pas seulement celles liées au logement. Vous devrez prévoir des catégories à votre budget, pour entre autres l’entretien et les impôts fonciers. Mais votre plus grand défi consistera à prévoir les urgences.

Avant de devenir propriétaire, le mot « urgence » s’appliquait à des situations comme la perte d’un emploi, une facture salée du vétérinaire ou un voyage imprévu pour visiter un membre de votre famille malade. Bien que ces situations d’urgence soient irritantes, elles peuvent habituellement être gérées de façon appropriée avec quelques milliers de dollars dans un compte d’épargne. Aucune de ces situations ne vous mènera à la faillite.

Vous recherchez un compte d’épargne à intérêt élevé?

Comparez les comptes d’épargne à intérêt élevé

Mais une fois devenu propriétaire, les urgences peuvent revêtir une toute autre forme. Voici trois types d’urgences qui m’ont amené à doubler mon fonds d’urgence :

Les réparations imprévues

Les réparations coûteuses sont probablement la première chose qui vous viennent à l’esprit lorsqu’il est question d’urgences liées à une propriété. Les urgences liées à une propriété sont nettement plus dispendieuses que d’autres types d’urgences; les réparations de sous-sols inondés, les toits endommagés ou les tuyaux percés qui font éclabousser l’eau un peu partout dans la cuisine peuvent coûter des dizaines de milliers de dollars. Même si vous avez une assurance habitation, celle-ci ne couvrira qu’une partie des coûts encourus par de telles urgences. Par exemple, si une tempête endommage votre toit, votre assurance habitation couvrira probablement les dommages qui en découlent.

Mais qu’en est-il du remplacement de votre système de chauffage? Bien qu’essentiel à votre habitation, un système de chauffage n’est cependant pas couvert par votre assurance.

Cotisations spéciales

Si vous êtes propriétaire d’un condo, vous pensez peut-être que les dépenses d’urgence seront couvertes par les frais de condo que vous payez à chaque mois. Bien que les frais de condo servent à payer les dépenses courantes et contribuent à un fonds de réserve pour le syndicat des copropriétaires de votre édifice, vous devrez occasionnellement payer de votre poche pour certaines réparations; et c’est à ce moment qu’entre en jeu la cotisation spéciale.

Voir les meilleurs taux hypothécaires disponibles

Comparez les taux hypothécaires fixe et variable disponible sur le marché.

Les cotisations spéciales sont facturées par le syndicat de copropriétaires (ou « association des copropriétaires ») sous la forme d’un montant unique, en plus des frais de condo mensuels acquittés par les propriétaires. Les cotisations spéciales peuvent être facturées sans l’autorisation des propriétaires et sont habituellement perçues pour payer des dépenses imprévues qui ne sont pas couvertes par les fonds de réserve de l’association. Vous pourriez également devoir payer une cotisation spéciale, dans le cas où les frais mensuels ne suffisent pas à payer les frais de l’édifice.

Si vous êtes propriétaire d’un condo, votre association pourrait percevoir une cotisation spéciale d’un montant de plusieurs dizaines de milliers de dollars. Bien que de telles situations soient rares, elles peuvent survenir; il est donc avisé de pouvoir compter sur de l’épargne prévue à cet effet, et d’être présent(e) lors des rencontres de votre syndicat de copropriétaires afin d’être à l’affût de sa gestion financière.

Changements climatiques

Enfin, en prévision des changements climatiques qui nous affectent de plus en plus, je m’assure de conserver de l’argent de côté pour ne pas être pris au dépourvu, au cas où un désastre naturel endommagerait ma propriété. J’habite près de la mer; et donc les facteurs de risques les plus importants relatifs aux changements climatiques sont selon moi les tempêtes tropicales, les feux de forêt et les conditions hivernales extrêmes. Ces trois types de situations peuvent aisément provoquer d’énormes dépenses dues à une évacuation forcée, des inondations, ou des dommages causés par la fumée ou la glace. Bien que l’assurance habitation couvre une partie de ces dépenses, le remboursement prend du temps; je m’assure donc de toujours avoir de l’argent en surplus sous la main pour ce type d’urgence.

Où conserver son fonds d’urgence

Toutes ces dépenses potentielles m’ont confirmé que doubler mon fonds d’urgence était la chose à faire; par contre, je n’aime pas trop l’idée de garder une importante somme d’argent comptant chez moi. Même si les taux des comptes d’épargne à intérêt élevé sont actuellement plus élevés que jamais, je n’y conserve pas plus de 10 000 $. Je partage le reste entre des certificats de placement garanti (CPG) et des investissements en bourse.

Lorsqu’on devient propriétaire, le coût de la vie devient plus dispendieux, et nous sommes alors peut-être tentés d’utiliser le fonds d’urgence pour des rénovations importantes ou pour faire l’acquisition de meubles. Vous devriez plutôt faire le contraire. Bâtissez votre fonds d’urgence afin de refléter les dépenses additionnelles liées à une propriété immobilière.