Comment faire une simulation de crise pour votre hypothèque?

by Kerri-Lynn McAllister avril 9, 2018 / No Comments

Planifier pour les le pire des cas fait partie de nos vies quotidiennes: nous prenons nos parapluies s’il fait nuageux, prenons des Gravols avant de prendre un long vol, et achetons une assurance voyage lorsqu’on visite d’autres pays. Pourquoi une décision qui change la vie, comme prendre une hypothèque, devrait-elle être traitée différemment?

En finance, la planification d’un scénario de catastrophe avec un investissement s’appelle une simulation de crise. Quand il s’agit de prêts hypothécaires, une simulation de crise sert à déterminer exactement combien vous pouvez vous permettre de dépenser et – plus important encore – dans quelles circonstances. Par exemple, si votre revenu était réduit en raison d’une perte d’emploi ou de dépenses imprévues, pourriez-vous toujours vous permettre d’effectuer des versements hypothécaires? Que faire si les taux d’intérêt montent ou si vous avez besoin de refinancer votre maison?

Voir les meilleurs taux hypothécaires disponibles

Comparez les taux hypothécaires fixe et variable disponible sur le marché.

Ce type de planification pour les mauvais jours est important pour un certain nombre de raisons. Premièrement, les taux d’intérêt sont à la hausse. Deuxièmement, les prix de l’immobilier le sont aussi. Selon l’Association canadienne de l’immeuble, le prix moyen des maisons au Canada était de 496 500 $ en décembre 2017 – soit une augmentation de 5,7% d’une année à l’autre.

Savoir que vous pouvez toujours vous permettre de payer votre hypothèque dans le cas où il y aurait une hausse de taux d’intérêt peut faire la différence entre le type de maison que vous achèterez ou comment vous réévaluerez votre budget si vous êtes déjà propriétaire.

À la suite des nouvelles règles sur les prêts hypothécaires qui sont entrées en vigueur le 1er janvier 2018, tous les acheteurs qui obtiennent une hypothèque à ratio élevé (celles dont l’acompte est inférieur à 20% du prix d’achat d’une maison) ou une hypothèque non assurée (celles nécessitant un dépôt d’au moins 20%) font maintenant l’objet d’un test de résistance hypothécaire et doivent se qualifier à un taux plus élevé que celui qu’ils paient réellement. (Auparavant, seuls les prêts hypothécaires à ratio élevé étaient testés).

Le meilleur taux hypothécaire en Ontario aujourd’hui est de 2,94% (depuis le 18 janvier 2018), mais le taux admissible de la Banque du Canada est actuellement de 5,14%. La situation de crise requiert que vous vous qualifié pour payer le plus élevé entre le taux admissible de la Banque du Canada ou deux points de pourcentage additionnels sur le taux contractuel.

Cela signifie que même si vous obtenez un taux hypothécaire de 2,94%, le nouveau test de résistance exige que vous soyez admissible pour une hypothèque de 5,14% – même si vous payez seulement le taux contractuel de 2,94%.

Pour la plupart, cela signifiera se qualifier pour une maison qui coûte 20% de moins que celle qu’ils auraient pu obtenir avant la nouvelle règle regardant la situation de crise.

Alors, comment pouvez-vous déterminer votre paiement mensuel minimum nécessaire pour passer le nouveau test de résistance? Heureusement pour vous, nous vous avons couvert.

Augmenter le taux d’intérêt actuel

C’est une chose de comparer les meilleurs taux hypothécaires sur notre site aujourd’hui, mais vous devriez aussi supposer que les taux hypothécaires pourraient augmenter à l’avenir. Si vous avez une hypothèque à taux variable, qui est liée au taux préférentiel, cela affectera immédiatement votre paiement hypothécaire. De l’autre côté, si vous avez un prêt hypothécaire à taux fixe, vous garderez votre taux faible actuel pour la durée de votre terme, mais vous ferrez face à une augmentation une fois que vous devrez renouveler votre hypothèque.

Bien qu’il soit impossible de prévoir avec précision où seront les taux d’intérêt dans quelques années, une hausse de 2 à 3 points de pourcentage n’est pas hors de question. Par exemple, si vous achetiez une maison pour 496 500 $ (le prix moyen national actuel d’une maison), faisiez un dépôt de 20% et étiez admissible pour une hypothèque à taux fixe de 5,94%, vous auriez un versement hypothécaire mensuel de 1 868 $. Pas mal.

Mais que se passe-t-il si les taux hypothécaires augmentent à 5,14% – le taux requis pour les tests de résistance actuel – après la fin de votre mandat de cinq ans? Selon notre calculateur de paiement hypothécaire, votre paiement mensuel augmenterait à 2 342 $. Pouvez-vous vous permettre ce taux aujourd’hui? Vous allez devoir en être capable – même si vous n’avez pas à payer ce taux – en raison des règles de situation de crise.

Sinon, vous devriez peut-être peser vos options; économiserez-vous un acompte plus important et différerez-vous l’achat de votre maison? Allez-vous choisir une maison plus abordable?

Vous seul connaissez le bon choix. C’est une bonne idée de parler avec votre courtier d’hypothèques pour vous aider à déterminer votre meilleur plan d’action.

Au-dessous de la calculatrice, nous avons inclus une section « risque de taux d’intérêt » qui vous montre quel sera le solde de votre hypothèque après la période présente d’hypothèque, en vous donnant quelques exemples de ce que votre nouveau paiement hypothécaire mensuel pourrait être avec divers taux d’intérêt (basé sur des moyennes historiques). Même si vous n’avez probablement pas besoin de craindre que les taux hypothécaires atteignent la dizaine à nouveau, il est toujours bon d’être au courant.

Pour exécuter plusieurs scénarios sur notre calculatrice de paiement hypothécaire, vous pouvez également saisir manuellement les taux hypothécaires personnalisés et comparer les résultats avec votre budget mensuel avant d’acheter une maison qui pourrait être trop chère à l’avenir. Si vous voulez être sérieux à ce sujet, gardez une feuille de calcul avec tous les résultats afin de l’avoir comme référence dans le futur.

Ça ne fera pas mal de demander de l’aide d’un courtier hypothécaire lorsque vous effectuerez une simulation de crise avant d’acheter. En plus de vous aider à déterminer votre ratio de service de la dette idéale et votre taux d’intérêt maximal, ils peuvent vous tenir au courant des changements apportés aux politiques de prêt qui peuvent avoir un impact sur l’abordabilité de votre prêt hypothécaire.


categories: Hypothèques
tags: