Risques et coûts d’opportunité des CPG

Vous avez peut-être entendu dire que les Certificats de placement garanti sont « sans risques ». Bien qu’il s’agit d’un argument séduisant, les faits sont plus nuancés. Il existe certains risques liés à la détention d’un CPG, ainsi qu’à ce que l’on appelle les « coûts d’opportunité », qui sont les avantages perdus de faire une chose plutôt qu’une autre. Pour utiliser un exemple non financier, le coût d’opportunité de se rendre à un concert un soir d'été est de ne pas être en mesure d’assister à un match de baseball le même soir. Considérez les coûts d’opportunité comme des compromis. Nous avons dressé une liste des principaux risques et coûts d’opportunité à prendre en compte avant d’investir dans un CPG.

Comparez les taux des CPG

Saviez-vous que les institutions qui proposent les meilleurs taux de CPG ne sont pas forcément les grandes banques? Utilisez notre outil pour trouver les meilleurs taux de CPG des fournisseurs au Canada.

Risques des CPG

Lorsque vous achetez un CPG, Il est vrai que votre capital - le montant initial que vous avez investi - est garanti de vous être retourné. En outre, la plupart des CPG sont assurés par le gouvernement en cas de faillite bancaire. Cela dit, certains risques demeurent. Examinons les risques potentiels de détenir un CPG :

  1. En cas de faillite bancaire, seules les épargnes d’un montant maximum de 100 000 $ sont assurées par la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC). Tout montant supérieur à 100 000 $ n’est pas garanti.

  2. Certains CPG sont en actifs non liquides. La liquidité désigne la facilité avec laquelle un investissement peut être acheté et vendu (converti en espèces). Ainsi, il peut ne pas être possible d’accéder à votre argent rapidement, en particulier avec les CPG non rachetables. Si la liquidité est une priorité absolue, envisagez plutôt un compte d’épargne à intérêt élevé ou un CPG encaissable.

  3. L’inflation, en particulier l’inflation particulièrement inattendue, réduit le pouvoir d’achat d’un CPG à l’échéance. Il s’agit sans doute du plus grand risque lors de l’achat d’un CPG. Toute poussée d’inflation importante peut faire des ravages dans votre investissement, en particulier avec les CPG à long terme non rachetables. Si le taux d’intérêt de votre CPG est inférieur à l’inflation, votre pouvoir d’achat diminue.

Par exemple, disons que vous avez investi 10 000 $ dans un CPG non rachetable d’un an avec un taux d’intérêt de 2 %. À la fin du terme, l’inflation a atteint 4 %. Quel est votre retour sur investissement?

La réponse à cette question dépend du fait que nous examinons le rendement nominal ou le rendement réel. Pour calculer le rendement nominal, il suffit d’ajouter les intérêts payables à la somme initiale de 10 000 $. Dans ce cas le rendement nominal du CPG est de 2 %, soit 200 $.

$10 000 capital 2,00% taux d’imposition marginal =
$200 intérêts gagnés

Mais rappelons que dans notre exemple, l’inflation est passée à 4 %. Une autre façon de voir les choses consiste à dire que pour conserver un pouvoir d’achat stable, il vous faudrait 1,04 $ pour chaque 1 $ obtenu il y a un an, soit 400 $ pour votre investissement de 10 000 $.

Quel est alors le rendement réel, corrigé par rapport à l’inflation, de votre CPG d’un an qui verse 2 % d’intérêts? Le rendement est négatif : - 2 %. Voici une formule simple pour calculer le rendement réel (corrigé par rapport à l’inflation) d’un investissement :

2,00% rendement nominal (%) 4,00% taux d’inflation (%) =
-2,00% rendement réel

Dans cet exemple, vous avez en réalité perdu 200 $ (200 $ - 400 $) de pouvoir d’achat sur votre investissement initial.

Les épargnants doivent toujours garder un œil attentif sur le rendement réel attendu d’un investissement. Tout comme les employés ont souvent des augmentations du coût de la vie dans leurs contrats, les investisseurs doivent savoir que l’inflation affecte leur niveau de vie. Cela vaut pour tous les types d’investissements, pas seulement pour les CPG.


Coûts d’opportunité des CPG

Supposons que vous avez investi dans un CPG de 5 ans à 3 %. Peu de temps après l’investissement, les taux d’intérêt sur les CPG et les alternatives de CPG commencent à augmenter. Malheureusement, parce que votre argent est bloqué avec la banque, vous ne pourrez peut être pas réinvestir à un taux plus élevé pendant la durée du CPG. C’est le coût de la poursuite d’une opportunité. Mais, nous l’avons déjà stipulé, cela est vrai pour de nombreux investissements.

En fonction de vos besoins et de votre tolérance au risque, l’achat d’un CPG vous prive des avantages éventuels liés au fait d’investir dans des alternatives à rendement élevé. Les actions, les obligations, les biens immobiliers ou les métaux précieux ont le potentiel de subir des pertes, mais aussi des possibilités de rendements plus élevés que les CPG (mais assurez-vous de consulter notre descriptif des CPG liés au marché).