Frais de découvert des comptes chèques

Une situation de découvert se produit lorsque vous retirez plus d’argent de votre compte chèques que ce qui est disponible sur votre solde. Si votre institution financière vous accorde une autorisation de découvert, vos achats, retraits, chèques et paiements préautorisés sont couverts par votre banque jusqu'à une limite prédéterminée lorsque votre solde arrive à zéro. En résumé, un découvert est une sorte de crédit à court terme qui vous permet de continuer à dépenser de l’argent même s’il n’y a pas suffisamment de fonds dans votre compte. Par exemple, si vous avez seulement 100 $ dans votre compte, mais 500 $ d’autorisation de découvert, un chèque de 200 $ sera quand même honoré. Si vous n’avez pas d’autorisation de découvert sur votre compte, le chèque sera rejeté et vous devrez payer des frais d’insuffisance de fonds.

Comme pour tout prêt, les banques ne vous accordent pas ce crédit gratuitement. La protection contre les découverts se présente sous plusieurs formes différentes, et les frais varient grandement en fonction de l’institution financière et du type de compte que vous choisissez.

Vous souhaitez trouver le meilleur compte chèques pour vos usages?

Comparez-les tous sur Ratehub.ca


Demande de découvert

En général, la protection contre les découverts n’est pas automatique - vous devez en faire la demande, votre banque doit vous approuver et vous devez accepter les conditions et les frais qui y sont associés. Le degré de protection qu’offrira votre institution financière dépend de plusieurs facteurs : l’ancienneté de votre compte dans cette institution, vos antécédents de crédit et même le montant que vous avez dans votre compte. Votre banque peut également vous accorder une protection contre les découverts sur certains types de transactions uniquement, tels que les retraits de chèques et les paiements automatiques. Mais si vous abusez de cette protection en l’utilisant de manière excessive, votre banque peut décider de révoquer votre protection de découvert.


Types de protections contre les découverts

En règle générale, il existe trois types de protections de découvert : une protection qui permet à votre compte d’atteindre une certaine limite négative, une protection qui tire des fonds sur une carte de crédit liée ou sur un compte chèques/d’épargne différent, et une protection qui tire des fonds d’une marge de crédit distincte. Chaque type de protection dispose de différentes conditions et obligations adaptées en fonction des besoins de chacun.

Protection de base contre les découverts

Votre compte peut être négatif, jusqu'à une limite prédéterminée. Certaines banques peuvent vous faire payer des frais mensuels forfaitaires pour chaque mois où le compte est à découvert, des frais quotidiens indépendamment du nombre de transactions effectuées, des frais pour chaque transaction ou une combinaison des trois.

Si vous effectuez plusieurs transactions après que le solde de votre compte soit à zéro, vous pourriez avoir à payer plusieurs frais de découvert en une seule fois. Par exemple, si vous effectuez trois transactions de 5 $ chacune sur un compte à découvert et que votre banque vous fait payer 25 $ par opération, vous paierez 75 $ de frais pour une transaction de 15 $. Certaines banques plafonnent le montant des frais par opération à un certain nombre d’opérations par jour.

En outre, les banques peuvent prélever des intérêts sur les montants à découvert, bien que le taux soit souvent inférieur à celui de nombreuses cartes de crédit. Certaines banques ne font pas payer de frais de découvert sur les petites transactions ou si votre compte est à découvert à un montant minimal, généralement inférieur à 5 $ -10 $.

Examinons un exemple des frais pouvant vous être demandés si votre compte est à découvert. Disons que vous avez un solde de départ de 100 $ et qu’un paiement de 200 $ est retiré de votre compte. Si vos frais de découvert sont de 5 $ par jour, plus 19 % d’intérêts, vous devrez payer :

Dates Transactions Montants Nouveau solde
1er mars Paiements de factures -200 $ -100 $
1er mars Frais de découvert -5 $ -105 $
2 mars Frais de découvert -5 $ -110 $
3 mars Frais de découvert -5 $ -115 $
4 mars Dépôts 200 $ 85 $
31 mars Intérêts de découvert -0,17 $ 84,83 $

Comme vous pouvez le constater, vous devez payer des frais de découvert individuels pour chaque jour où le solde du compte est négatif. À la fin du mois, vous payez également des intérêts sur le montant du découvert. Dans cet exemple, le coût total d’un découvert de 100 $ sur trois jours serait de 15,17 $.

Marge de crédit de découvert

La protection contre les découverts peut également être définie comme une marge de crédit distincte, un peu comme une réserve à laquelle vous pouvez avoir accès en cas d’urgence. Comme sur une carte de crédit, vous payez des intérêts sur le montant emprunté jusqu'à ce qu’il soit remboursé. Une marge de crédit de découvert peut être moins coûteuse qu’une protection contre les découverts classique, mais seulement si elle est utilisée une ou deux fois par mois pour de petites sommes. Vous devrez peut-être payer des frais à chaque fois que vous y aurez accès. Donc plus vous l’utiliserez, plus les frais s’accumuleront.

Compte de virement lié

Une autre option qui ne vous coûtera pas de frais de découvert est de lier votre compte à un compte chèques/d’épargne secondaire ou à une carte de crédit. Si votre solde arrive à zéro, votre compte tirera automatiquement des fonds du compte secondaire ou de la carte de crédit pour couvrir la transaction. Si vous le liez à votre carte de crédit, le taux d’intérêt habituel de votre carte de crédit s’appliquera au montant emprunté.


Chèques sans provision

Si vous avez une protection contre les découverts, votre banque couvrira les chèques qui seraient normalement rejetés. Plutôt que de refuser le paiement et de vous faire payer des frais d’insuffisance de fonds, la banque couvrira la transaction et vous fera payer des frais de découvert. Alors que les frais d’insuffisance de fonds peuvent atteindre 45 $ par chèque sans provision, si vous avez une protection contre les découverts, votre banque vous fera payer soit des frais journaliers, soit des frais par opération, généralement autour de 5 $, plus les intérêts de découvert applicables. Les chèques sans provision peuvent également nuire à votre score de crédit, donc la protection contre les découverts peut être un bouclier utile contre les tracas indésirables.


En conclusion

Bien que la protection contre les découverts soit utile, elle est destinée à être utilisée avec parcimonie et seulement en cas d’urgence. Si vous créez souvent des découverts et que vous ne les remboursez pas, votre banque peut annuler vos privilèges de découvert. Si vous voulez être certain(e) que le solde de votre compte ne soit jamais en négatif, il vous suffit de refuser la protection contre les découverts. Avant de vous engager sur une protection contre les découverts, il est primordial de consulter l’intégralité des modalités pour connaître précisément les conditions applicables et le calcul des frais.