Achat d’une première maison: Faire appel aux bons professionnels

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch mai 26, 2014 / No Comments

L’achat d’une première maison constitue un évènement très important dans la vie d’une personne. La démarche qui accompagne tout le processus d’acquisition d’une habitation peut s’avérer très fastidieuse et engendrer une bonne dose d’anxiété chez certains. Il y a tellement de facteurs à considérer lorsqu’on se met à la recherche de la perle rare que, parfois, il est facile de s’y perdre. C’est pourquoi il existe une panoplie d’intervenants professionnels du monde de l’immobilier qui sont à même de vous accompagner tout au cours du long chemin menant à l’achat de votre propriété.

Le rôle du courtier immobilier

Une fois que la décision ferme de s’aventurer dans la recherche d’une propriété est prise, il est recommandé de recourir aux services d’un courtier immobilier. La fonction principale de celui-ci est de servir d’intermédiaire pour l’achat et la vente d’un immeuble. Après lui avoir décrit la maison de vos rêves, le courtier partira à sa recherche, ce qui vous épargnera de multiples déplacements inutiles. En plus de son rôle de prospecteur, il agit comme négociateur en facilitant la communication entre les parties, et surtout, il œuvre à titre de conseiller pour aider les acheteurs à cerner leurs besoins et conclure leur transaction immobilière de façon satisfaisante.

Avant de choisir le courtier qui vous convient, il est toutefois nécessaire de vous assurer auprès de l’OACIQ, notamment en consultant le registre des membres dans le site Internet acaiq.com, que votre courtier est titulaire d’un certificat d’exercice valide.

Le rôle de l’évaluateur agréé

Votre courtier immobilier a déniché la propriété où vous souhaitez élire domicile? Votre enthousiasme peut vous inciter à faire un achat impulsif. Il est nettement préférable de consulter un évaluateur agréé dont l’expertise en bâtiment pourrait vous épargner des surprises désagréables. Il fait partie d’un ordre professionnel dans lequel il doit respecter des normes de pratique et un code de déontologie. Son rôle est d’examiner sous toutes ses coutures la propriété convoitée. L’évaluateur fixe un rendez-vous, se déplace, visite la propriété à l’intérieur et à l’extérieur, examine l’état de la propriété, les rénovations, les équipements prend des notes détaillées et photographie les pièces principales. Il collige ensuite toutes ses données dans un rapport neutre et objectif sur l’état de la propriété. Les quelques dollars dépensés pour ses services pourraient vous en faire économiser beaucoup plus.

Le rôle du courtier hypothécaire

Si le rapport de l’évaluateur répond à vos attentes, la prochaine étape consiste à choisir un courtier hypothécaire. Ce dernier est bien outillé pour effectuer du débroussaillage devant la panoplie d’institutions financières qui ne demandent pas mieux que de vous octroyer un prêt hypothécaire. Dans un premier temps, il dressera le portrait de votre situation financière et veillera ensuite à vous faire bénéficier des meilleures conditions d’emprunt possibles. Sa vaste expertise du marché hypothécaire vous fera épargner de précieux dollars et de plus, il s’occupera des démarches auprès des institutions prêteuses. Enfin, le dernier avantage et pas le moindre : les honoraires du courtier hypothécaire lui sont versés en totalité par les institutions financières.

Le rôle du notaire

La fin du parcours se profile à l’horizon et vous entrevoyez déjà le moment où vous mettrez les pieds dans votre nouvelle demeure. Il reste toutefois une visite incontournable à effectuer : le passage obligé chez le notaire. Le choix du notaire est essentiel et est, la plupart du temps, dévolu à l’acheteur. Assurez-vous de choisir un professionnel en qui vous avez confiance et vous pouvez faire une vérification auprès de la Chambre des Notaires. C’est dans son bureau que seront signés les véritables documents officiels.

Il devra prendre conscience de l’offre d’achat et lire les titres de propriété des propriétaires actuels, servitudes, actes hypothécaires, déclarations de copropriété, certificats de localisation et relevés de taxes. Ceci permet au notaire de garantir à l’acheteur un bon titre de propriété, que l’immeuble appartient vraiment au vendeur et qu’il est libre de tout droit et exempt de vice. Enfin, la gestion des sommes d’argent par le notaire se fait dans des comptes en fidéicommis, et ce, pour votre protection.

Vous voici maintenant l’heureux propriétaire de la maison de vos rêves.