5 idées de vacances inusitées aux abords de Montréal

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch octobre 15, 2012 / 2 Comments

Vous en avez assez du banal chalet dans les Laurentides ou des stations balnéaires de la côte est américaine ? Envie d’un voyage d’aventure ? De changement et de surprises pour vos prochaines vacances en solo, entre amis ou en famille ? Voici 5 idées de vacances inusitées aux abords de Montréal, qui vous feront sortir des sentiers battus.

1) Dormir dans un tipi

Situés sur le site d’un ancien campement amérindien, les quatre tipis d’Aux Tipis de la Rivière Sauvage vous offriront un séjour incomparable, en pleine nature. Bien qu’ils soient calqués sur les constructions amérindiennes, ces tipis sont construits en bois et non en cuir, pour assurer un maximum de confort. À l’intérieur, ils sont équipés de meubles uniques, fabriqués à la main, et de poêles à bois, pour affronter les froides nuits d’hiver. Le site offre de nombreuses possibilités d’activités de plein air quatre saisons, comme la randonnée pédestre, la baignade, le ski alpin ou la raquette. Idéal pour décrocher et se ressourcer !

Aux Tipis de la Rivière sauvage

Tarif pour une nuitée, occupation double : 85$+taxes

2) Dormir dans les arbres

Situé dans les Cantons de l’est, entre les monts Sutton et Owl’s Head, Au Diable Vert est une station de plein air qui offre une panoplie de logements écologiques à ses visiteurs. Leurs plus spectaculaires et leurs plus populaires sont sans aucun doute leurs refuges dans les arbres. Petites cabanes de bois chaleureuses, douillettes et confortables, perchées à plus de 16 pieds dans les arbres, ces refuges offrent tous une vue à couper le souffle sur les montagnes environnantes. Lauréat de la médaille d’or des Grands Prix du Tourisme Québécois 2012, Au Diable Vert est un incontournable. Faites vites, les places disponibles s’envolent rapidement !

Refuge dans les arbres Au Diable Vert

Tarifs pour une nuitée, 4 adultes ou moins : 180$

3) Une séjour chez les Hobbits

Fan du Seigneur des Anneaux ? Sachez que Entre Cîmes et Racines, un complexe de chalets et d’écogîtes en forêt près de Eastman, offre la possibilité dans dormir dans un authentique site troglodytique, inspiré des habitations de Bilbo, Frodo et de leurs confrères. L’écogîte, « le Troglo » est unique est son genre. Confortable et douillet, il peut accueillir jusqu’à quatre personnes. La grotte de Bilbo n’est pas disponible pour votre séjour ? Qu’à cela ne tienne, Entre Cîmes et Racines offre une panoplie d’autres écogîtes chaleureux dans un décor naturel splendide. Le site comprend même un labyrinthe constitué de 4 kilomètres de corridors, construits dans une forêt de conifères.

Une nuit dans le gîte troglodytique « Le Troglo », Entre Cîmes et Racines

Tarif pour une nuitée, occupation simple ou double : 125$ + taxes

Le tarif pour une nuitée dans les autres écogîtes varie entre 85$ et 110$ + taxes

4) Une retraite en silence chez les moines bénédictins

Plusieurs citadins se partagent déjà le secret des retraites silencieuses dans les communautés religieuses aux abords de Montréal. Téléphone cellulaire, ordinateur portable, iPod et autres sont interdits, et le silence est de mise entre les murs des différents couvents et monastères qui ouvrent leurs portes aux visiteurs, pratiquant l’hospitalité dans la plus pure tradition chrétienne. Paraît-il que rien n’est plus efficace pour décompresser, décrocher et se détendre. L’Abbaye St-Benoît-du-Lac, près de Sherbrooke, est un des endroits les plus prisés pour une retraite silencieuse. L’établissement, géré par les moines bénédictins, offre l’hébergement pour les hommes autant que pour les femmes – qui sont, bien sûr, logés séparément. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, aucun croyance ni pratique religieuse n’est imposée. Un must pour ceux qui cherchent à vivre une expérience apaisante et régénératrice.

Retraite à l’Abbaye St-Benoit-du-Lac

Tarif suggéré : 60$ par personne (un nuit et trois repas)

5) Une nuit avec les fantômes

Situé à quelque trois heures de route de Montréal, aux abords de Kingston, en Ontario, Fort Henry est un ancien fort britannique construit au début du 19ème siècle. Maintenant inutilisé par l’armée, il est devenu une attraction touristique d’importance. En plus d’attirer touristes et groupes scolaires venus en apprendre davantage sur l’ancien régime britannique, Fort Henry attire aussi les adeptes de paranormal et les chasseurs de fantômes en herbe. En effet, il est réputé pour être le lieu le plus hanté du Canada ! L’émission de télé-réalité américaine TAPS/Ghost Hunters (Chasseurs de fantômes) lui a même dédié une émission entière. Depuis quelques années déjà, l’administration de Fort Henry offre aux courageux la possibilité de passer une nuit dans son enceinte, seuls avec les fantômes, le vigile de nuit ayant son poste à l’extérieur des murs. Loin d’être dans un 5 étoiles, vous dormirez dans une ancienne casemate militaire des plus rustiques, en compagnie des revenants et des esprits. Pas le courage d’essayer ?

Une nuit dans l’enceinte de Fort Henry, Kingston, Ontario

Tarif pour une nuitée, occupation double : 120$

Passionnée de musique, de culture et de voyages, curieuse insatiable, Mireille Mayrand-Fiset est auteure de théâtre et de télévision, en plus de travailler comme bloggeuse et traductrice.

 


  • […]  Montréal est idéal pour pratiquer de multiples loisirs. Par exemple, plusieurs infrastructures sportives et culturelles sont mises en place. Plus de 120 grands et mini parcs existent. En plus, de 120 piscines intérieures et extérieures et plus de 117 pataugeoires sont accessibles. Ainsi, l’éveil des enfants est encouragé par le biais d’activités culturelles et scolaires auxquelles ils sont invités. Autant, redire que la mise en place de transports en commun sécuritaires assure leur autonomie à tous les stades de leur croissance. […]

  • […] 4 au 7 février, c’est la semaine de la mode à Montréal. Pour l’occasion, le Musée Mc Cord propose deux activités gratuites dédiées à l’histoire […]