Puis-je acheter une maison avec une aide-hypothécaire ?

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch février 10, 2017 / No Comments

Juste au moment où vous pensiez ne jamais être en mesure de payer la maison spacieuse dont vous rêvez, les nouvelles règles entourant le revenu locatif brut et les aides hypothécaires ont été établi. Si vous prévoyez louer une section de votre maison actuelle à un locataire secondaire, ces règles vous permettront de franchir le pas vers l’achat de la maison de vos rêves.

À compter du 28 septembre 2015, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a augmenté le montant de revenus locatifs qui peut être utilisé d’une location secondaire afin d’être éligible à un prêt hypothécaire. On cite : « La SCHL considérera jusqu’à 100% du revenu locatif brut d’une propriété à deux logements en partie occupée par son propriétaire qui fait l’objet d’une demande de prêt présentée pour une assurance. »

Auparavant, vous n’étiez autorisé qu’à utiliser 50% du revenu locatif brut que vous avez gagné en d’une location secondaire. Si vous louez votre sous-sol pour 9 600 $ par année (800 $ par mois) en vertu des anciennes règles, seulement la moitié de ce montant serait considéré comme un revenu sur votre demande de prêt hypothécaire. Les nouvelles règles permettent d’inclure la totalité du 9 600 $. Cela représente un montant additionnel de 4 800 $ qui vous aidera à obtenir une hypothèque plus élevée. L’idée de louer votre sous-sol devient alors beaucoup plus attrayante.

Si vous envisagez acheter une propriété pour la première fois, mais que vous n’êtes pas sûr de savoir si vous serez approuvé pour l’hypothèque dont vous avez besoin, prenez en considération les maisons qui louent actuellement des unités dans un sous-sol, dans une suite parentale/d’appartement ou les pavillons-jardin. Pour que la nouvelle règle de la SCHL s’applique à votre propriété, l’unité louée doit être autonome. Cela signifie que la suite de votre locataire doit avoir sa propre entrée, cuisine, salon, et chambres à coucher séparés des pièces que vous utilisez. Les seules sections de la propriété qui peuvent être partagées sont les cours extérieures, les places de stationnement, les salles de lavage et d’entreposage, et les couloirs.

 

Votre demande d’hypothèque

Lorsque vous remplissez votre demande d’hypothèque, le revenu de location que vous réclamez doit être la même valeur que le revenu gagné par les propriétaires actuels de la maison. De plus, le revenu de location n’est pris en considération seulement s’il a été constant depuis au moins deux ans. Si le loyer a changé au cours des deux dernières années, utilisez leur moyenne totale. Enfin, vous aurez besoin d’une cote de crédit d’au moins 680 pour que les nouvelles règles de la SCHL s’appliquent à vous.

 

Le calcul

Supposons que le Canadien moyen gagne 50 000 $ par année (avant impôts). Disons aussi que cette personne gagne actuellement 10 000 $ en revenus locatifs grâce à une aide financière hypothécaire, gagnant ainsi un total de 60 000 $. Si nous appliquons les anciennes règles de la SCHL, notre calculateur de l’accessibilité hypothécaire nous indique qu’avec une mise de fonds de 30 000 $, le prix maximal que vous pouvez payer pour une maison serait de de 349 631 $ (ce calcul est basé sur un taux hypothécaire fixe de 5 ans à 2,29% et une période d’amortissement de 25 ans). Avec la nouvelle règle de la SCHL, vous pouvez inclure le montant total de vos revenus locatifs. Cela change le prix maximum de la maison que vous pouvez vous permettre à 381 709 $. C’est un supplément de 32 708 $!

 

Les risques et les récompenses

En permettant aux acheteurs d’inclure le revenu de location total des suites secondaires dans leurs demandes d’hypothèque, cela aidera de nombreuses jeunes familles et les premiers acheteurs d’intégrer le marché du logement.

Cependant, une plus grande hypothèque viendra avec beaucoup plus de responsabilités. Pour ceux qui ont des problèmes avec la gestion budgétaire et les dépenses excessives, une plus grande hypothèque pourrait également signifier prendre un risque financier plus important. Non seulement que le montant principal augmentera, mais les frais d’intérêt et droits de cession immobilière augmenteront également avec les maisons plus coûteuses. Ces paiements peuvent devenir particulièrement difficiles si votre locataire déménage et que vous ne lui trouviez aucun remplacement.

Une aide hypothécaire pourrait être la clé pour vous aider à réaliser votre rêve d’accession à la propriété. Cependant, il est toujours dans votre intérêt de porter un regard sur votre budget avant de prendre une décision pour savoir, si oui ou non vous, vous pourrez vous permettre d’acheter une maison.