Comment voyager en famille avec un dollar canadien faible ?

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch juin 22, 2016 / No Comments

Bien que la situation s’améliore, la valeur du dollar canadien reste toujours faible par rapport au dollar américain. Au cours des derniers mois, des canadiens se sont questionnés si voyager vers nos voisins du Sud est une destination économiquement avantageuse, malgré sa proximité. Avec le vent de changement, nous avons mis en place une liste de cinq façons de voyager avec un dollar faible pour les Canadiens, tout en conservant sa valeur.

  1. Allez à contre courant

Choisissez des destinations où le taux de change est à votre avantage. Cela vous donnera plusieurs options de vacances que les gens ont tendance à aller. L’idée n’est pas de voyager vers les pays qui sont généralement reconnues comme des endroits bon marché pour aller, mais aussi de trouver des endroits où vous serez en mesure conserver vos dollars canadiens en raison des conditions économiques actuelles.

Prenez l’exemple du Brésil. Le dollar brésilien a constamment diminué au cours des dernières années et à l’approche des Jeux Olympiques de 2016, beaucoup d’hôtels ont été construits à Rio de Janeiro, en prévision de l’afflux de touristes entrant. Les tarifs sont très compétitifs, et cela vous donne des options plus abordables à choisir.

La Pologne est une autre alternative, étant l’un des rares pays européens qui ne possèdent pas l’euro comme monnaie. Le gouvernement, cependant, envisage de faire le passage du zloty polonais à l’euro bientôt, ce qui fera un séjour en Pologne beaucoup moins abordable si le coût de la vie augmente.

L’Islande est en passe de devenir une destination Voyage top pour les Canadiens, comme les compagnies aériennes WOW Air et Icelandair commencent à offrir plus de vols dont les départs se font dans plusieurs grandes villes canadiennes à Reykjavik. En mai, WOW Air va lancer un service de Toronto et de Montréal à la capitale, et un vol moyen devrait coûter aussi peu que 99 $.

  1. Points, encore plus de points

Il y a un revers de la médaille à un dollar canadien en baisse par rapport au dollar américain: la valeur de vos récompenses de voyage est gonflé. Même si elle est de plus en plus coûteux pour les Canadiens d’aller dans des pays où la valeur des huards est en baisse, le montant des récompenses voyage points nécessaires pour racheter un vol ou une réservation d’hôtel reste le même. Cela se traduit par vos points de voyage valant plus quand rachetés dans les pays avec des devises plus chers que les nôtres.

Nous allons utiliser la valeur d’Air Miles, l’un des programmes les plus populaires de récompenses de cartes de crédit, à titre d’exemple. Vous avez besoin d’au moins

1.700 points Air Miles de récompense pour racheter un vol aller-retour en classe économique entre Toronto et New York City à la mi-Mars. Un billet de classe économique aller-retour en un vol d’Air Canada de Toronto à ce même les coûts de location autour de US $ 195. Disons que le taux de change est de 0,90 (ce qui est, un dollar canadien vaut 0,90 $ US); le coût du vol serait 216.67 $, donnant à chaque récompense mile une valeur de 12.745 cents. Mais ce qui se passe si la valeur du dollar canadien était tout à coup à la baisse de US $ 0.50? Le coût du vol augmenterait de plus de 170 $ à 390 $, et chaque récompense mile nécessaire pour racheter ce vol vaudrait maintenant 22.941 cents. Bien que des changements ne sont pas susceptibles de se produire, cet exemple illustre ce qui se passe à la valeur de vos points de récompenses de voyage sur une petite échelle, plus réaliste. Consultez l’infographie ci-dessous sur les 5 règles pour utiliser votre Air Miles.

Cela se produit également pour les programmes de fidélisation, où la quantité de points ou de miles requis pour obtenir une récompense reste la même, indépendamment des fluctuations dans les valeurs des monnaies. Assurez-vous de profiter de cette lorsque vous réservez votre prochain vol ou chambre d’hôtel!

Previous Image
Next Image

info heading

info content

  1. Explorez le Canada

Voyager au Canada est souvent pris pour acquis. Nous sommes chanceux de vivre dans un pays qui est aussi vaste et aussi géographiquement diversifié que le nôtre. Au lieu de se soucier de la façon de tirer le meilleur parti de vos vacances à l’étranger avec un dollar faible, envisager de rester à l’intérieur de nos frontières, où ce fait n’a aucune incidence.

Avec 38 parcs nationaux et de nombreux parcs provinciaux, ce pays offre des paysages à tous les goûts. À Calgary seulement, la conduite d’une heure vous emmènera aux pittoresques Rocheuses canadiennes, tandis que la valeur d’une heure de conduite dans la direction opposée, vous obtiendrez les badlands de l’Alberta, où vous pouvez voir l’un des plus grands musées de dinosaures dans le monde.

Bien que la taille du pays pourrait présenter un défi pour se rendre à certaines de ces attractions, il présente aussi l’occasion de voyager de manières différentes qui sont susceptibles de rendre le voyage agréable autant une partie des vacances que la destination elle-même.

  1. Pas des avions, mais les trains et les voitures

Si vous finissez par décider de rester au pays pour les vacances, ou même traverser la frontière pour profiter de vos points de voyage maintenant plus précieux que jamais. Envisager d’autres méthodes de transport avant de réserver votre vol. Voir vos options peut non seulement vous faire économiser de l’argent, mais peut également contribuer à l’expérience globale de vacances d’une manière importante.

Il y a beaucoup trop de gens qui voient le vol en avion comme le seul moyen de voyager, qui n’a pas d’autres qualités de rachat en plus de la rapidité, il les amène à leur destination. Qu’il s’agisse des exigences sur le poids des bagages, la perte de votre bagage, des vols retardés, ou leurs horaires changeant à la dernière minute, la liste des inconvénients et les complications potentielles est sans fin. Si vous n’êtes pas pressé, prendre un voyage sur la route aborde un grand nombre de ces questions liées au vol, et vous offre la facilité de faire votre propre horaire et à votre rythme.

En fonction de votre destination, il pourrait être plus économique pour vous y conduire, plutôt que de prendre l’avion. L’état actuel du huard est en grande partie causée par la chute des prix du pétrole, qui ont également entraîné la chute des coûts du gaz. Cet effet est encore plus prononcé au sud de la frontière, où les prix du gaz ont atteint sont plus bas depuis 7 ans. Tout cela pour dire qu’il est tout à fait possible que la conduite de votre véhicule vous coûtera beaucoup moins que le vol, surtout si vous partagez le coût du gaz avec vos amis.

  1. Restez chez soi !

Quelle est la meilleure façon d’éviter l’épuisement de voyage tout en gardant les coûts de transport au minimum? Ne pas voyager du tout.

Cela ne veut pas dire rester chez soi. Mais à un moment où tout est si facilement accessible, nous avons tendance à oublier ce qui est juste en face de nous. Des activités locales peuvent être tout aussi gratifiant comme une évasion sous les tropiques, et beaucoup plus profitable pour votre portefeuille.

Si vous voulez continuer à vous sentir comme en vacances, vous pouvez réserver sur Airbnb ou une chambre d’hôtel pour un changement de décor, puis aller à un musée, assister à un match de base-ball, ou aller voir un film ou un concert avec tout l’argent supplémentaire que vous avez économisé, vous pouvez probablement tout faire!