Marketing au Québec

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch mai 25, 2015 / No Comments

write-faster-blog-blogging-blogger-process-570x376

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pire erreur que vous pouvez faire en marketing est de parler à tous. Afin qu’une stratégie marketing soit efficace, vous devez cibler un public et en apprendre davantage sur celui-ci.

Mettez en lien les valeurs, la langue et les habitudes de consommation des consommateurs potentiels avec votre message. Sinon, vous risquez de passer inaperçu ou pire… d’irriter votre public. Voici un exposé des valeurs clés des Québécois ainsi que des statistiques qui vous donneront de bonnes pistes dans l’élaboration de votre plan de séduction.

Les données inscrites à la suite du sondage d’Infopresse permettent de constater plusieurs informations précieuses pour les marketeurs. L’indice Ipsos-Infopresse est désormais une véritable référence pour les personnes voulant faire des efforts marketing au Québec.

Selon l’indice Ipsos-Infopresse en 2015, Google se classe au sommet du palmarès des 100 marques les plus influentes au Québec. Suivi par, Facebook, Microsoft, Hydro-Québec et en 5e position, Desjardins. Ces résultats ont été enregistrés suite à un sondage en ligne parmi un échantillon représentatif de 2000 Québécois. Les 5 piliers à partir desquels les répondants étaient interrogés sont : présence sur le marché, engagement avec le consommateur, capacité d’innovation, responsabilité sociale et confiance.

Voici quelques résultats démographiques provenant du sondage. Les 5 marques favorites des 18 à 32 ans sont : Facebook, Google, Walmart, YouTube, Desjardins. Tandis que les marques préférées des 33 à 49 ans seraient : Google, Facebook, Tim Hortons, Microsoft et en 5e position, Canadian Tire. Pour ce qui est des 50 et plus, Microsoft occupe le premier rang, suivi d’Hydro-Québec, Google, Radio-Canada et ensuite, Vidéotron.

L’indice Ipsos-Infopresse a conclu que les femmes préfèrent Facebook suivi de Google, Walmart, Vidéotron et Hydro-Québec. La gent masculine quant à elle, préfère Google, Microsoft, Hydro-Québec, Desjardins, et en 5e place, Apple.

Plusieurs facteurs influencent les consommateurs a préférer une marque versus une autre. Afin que leurs marques influencent les décisions d’achat des consommateurs, les compagnies doivent établir des relations et s’engager avec les Québécois. On parle ici d’expérience client.

Globalement, les travaux ont montré des différences majeures entre le comportement de consommation des Canadiens français et celui des Canadiens anglais, notamment en ce qui concerne la consommation de certains produits durables et de consommation courante, le style d’achat et les habitudes médias. Ces différences de comportement nécessitent des stratégies marketing de produit, de distribution, de communication et de prix adaptées aux spécificités de chaque groupe. 

Une autre étude met elle aussi en lumière des différences significatives entre les valeurs et les styles de vie des Québécois de souche et ceux des Canadiens des autres provinces. À comparer aux Canadiens des autres provinces, les Québécois seraient plus individualistes, auraient une consommation hédoniste, ils ont une joie de vivre en général, et trouvent important l’affirmation de soi, la réussite et la fierté. Ils auraient également une aversion pour l’incertitude.

On ne peut pas se permettre de simplement traduire parce qu’on fait une pub au Québec. Dans l’article Déjà vu qui est publié dans le blogue What Québec wants, Éric Blais, de Headspace Marketing inc., mentionne que les efforts marketing pour séduire les Québécois doivent être placés à recréer, adapter la campagne et activer la marque localement. « Successful brand building in Québec requires knowledge of the market and the brand. There is no one-size-fits-all solution. One needs to know when to adopt, adapt or create. »

Notons également les habitudes d’utilisation des médias sociaux des Québécois. En 2013, le rapport annuel du CEFRIO a établi que 82,2 % des internautes du Québec ont complété au moins une activité sur les médias sociaux ce qui correspond à 62,7 % de la population adulte au Québec. Les activités mises en évidence dans le rapport montrent que 72 % des utilisateurs de l’Internet au Québec consultent du contenu en ligne et 54 % le partagent parmi leurs réseaux. 72 % s’y connectent avec leur téléphone intelligent. Cela confirme que la création de contenus adaptés pour son public ainsi que le choix du média est encore essentielle pour qu’une stratégie de médias numériques soit gagnante au Québec.

Par Katy Ramos-Borges

Sources :

Guide Com 2015 – Vol. 30 No 05 2015 — INFOPRESSE IP

Livre Comportement du consommateur – 4e Édition

Déjà vu — What Québec Wants TM http://www.typepad.com/services/trackback/6a00e55096d6b4883301b7c745a3ad970b

Lachapelle, S. (juin 2001). « Les cordes sensibles revisitées », Infopresse p.58

Site web CEFRIO.qc.ca