Marché immobilier: trois grandes tendances

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch avril 21, 2015 / No Comments

Investir en immobilier devient de plus en plus une discipline compliquée alors que le marché vit de grands bouleversements. À l’intérieur même du marché immobilier, on trouve différents rendements selon le type de propriété, l’emplacement ainsi que la capacité d’emprunt des futurs propriétaires. Plus d’une option s’offre donc aux acheteurs et aux investisseurs.

Voici trois grandes tendances observées dans les dernières années.

La maison unifamiliale : les 2e et 3e couronnes

Pour les grands centres que sont Montréal et Québec, les maisons unifamiliales abordables se trouvent maintenant dans les 2e et 3e couronnes, soit les agglomérations de banlieue beaucoup plus éloignées. Investir dans une maison en couronne doit donc être motivé par la qualité et le coût de la vie.

Faites toutefois attention aux frais de déplacement si vous travaillez dans un grand centre urbain et décidez d’acheter une maison en banlieue. Même si, à l’achat, il est plus intéressant de se tourner vers cette option, les frais de déplacement peuvent changer la donne. À l’inverse, les taxes, l’assurance habitation ainsi que le coût de la vie sont généralement inférieurs en banlieue

.https://www.promutuelassurance.ca/fr/rabais25-l?utm_source=Ratehub-Blog&utm_medium=banner&utm_content=300x250%5Erabais25%5Efr&utm_campaign=PromutuelSEO

En ville, le marché des maisons unifamiliales demeure relativement vigoureux, principalement en lien avec les retraités décidant d’aller vivre dans une copropriété, plus petite et facile d’entretien. L’immigration stabilise aussi la demande en maisons unifamiliales dans les grands centres.

Les plex, à condition d’y vivre

L’investissement dans un plex, surtout pour les grands centres, est devenu difficile à réaliser, car les prix de vente demeurent élevés et les loyers, faibles. Dans les dix dernières années, le coût d’acquisition a doublé, alors que les loyers n’ont augmenté que de 27 %. L’achat d’un immeuble résidentiel à logements est par contre intéressant si vous comptez habiter sur les lieux. Dans cette perspective, les duplex représentent un investissement intéressant, compte tenu de la mise de fonds plus faible que pour les triplex et plus.

N’oubliez pas que le fait de devenir locateur vient aussi avec des responsabilités supplémentaires. Un minimum d’entretien devrait être réalisé par vous-même si vous désirez rentabiliser votre investissement. De plus, beaucoup de pression repose sur les propriétaires de logements afin de trouver des locataires fiables, tant pour ce qui est du paiement du loyer que du bon entretien du logement.

Les copropriétés en surchauffe à Montréal

Au courant des dernières années, l’offre de copropriétés neuves a explosé à Montréal avec l’ajout de plus de 10 000 sur le marché en 2014 ! Pour les premiers mois de 2015, on compte 20 copropriétés pour 1 acheteur. Encore une fois, investir dans une copropriété est rentable à condition d’être le propriétaire occupant et d’avoir un horizon d’au moins cinq ans, question d’amortir les frais de transaction et de prise de possession.

Si vous envisagez l’achat d’une copropriété, n’hésitez pas à en visiter plusieurs et à prendre votre temps. Les constructeurs offrent de plus en plus de promotions, par exemple l’ajout d’électroménagers ou, même, d’un stationnement !


categories: Assurances
tags: