Quelques trucs pour déjouer les sanctions hypothécaires

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch août 12, 2013 / No Comments

hypothèque

Conseils hypothécaires offerts par le site de comparaison des taux Ratehub.ca

 

Vous êtes prêts à changer d’institution pour bénéficier d’un meilleur taux hypothécaire, mais vous désirez éviter ou réduire les frais de pénalité. Voici quelques trucs pour vous aider à économiser sur les pénalités hypothécaires. Ces astuces s’appliquent à différents scénarios incluant celui d’un déménagement ou d’une reconduction de prêt. Évidemment, chaque cas diffère selon le créancier et le type de créance, mais sachez qu’il existe quelques possibilités qui s’offrent à vous!

Premièrement, sachez qu’il est possible d’effectuer un remboursement annuel de 15 à 20% de votre prêt hypothécaire. Si vous n’avez pas le choix de la date et que vous devez vous tenir à la date anniversaire de la signature, prévoyez deux remboursements. Le paiement anticipé de 30% ou de 40% du prêt permet d’économiser près de la moitié de l’argent de la sanction. Cette épargne signifie plusieurs milliers de dollars; allégeant la rupture du contrat parait moins lourde en conséquence.

En second lieu, essayez de négocier avec votre créancier. Si vous déménagez, proposez lui de transférer votre hypothèque dans votre nouvelle demeure. S’il vous est impossible de la transporter, c’est-à-dire de transférer la garantie immobilière de votre hypothèque d’une propriété à une autre. Dans ce cas, l’institution veillera; suggérez à l’acheteur de votre propriété de reprendre votre hypothèque. S’il accepte, parlez en a l’institution financière chargée du prêt. Habituellement, si elle accepte; vous ne serez pas pénaliser, mais resterez légalement responsable du prêt. En effet, la reprise de votre hypothèque implique les même conditions jusqu’au terme du remboursement, donc l’institution ne perd rien et vous vous en tirez sans aucun frais.

Troisièmement, préférez un taux pondéré. Certaines institutions financières permettent de pondérer le taux d’intérêt de votre hypothèque lorsque vous désirez la renouveler. Alors que l’hypothèque d’origine préserve le même taux, le montant additionné est pondéré proportionnellement à la somme de l’hypothèque de base et de la nouvelle hypothèque. Une dernière petite chose que vous ne devez pas négliger pour les taux pondérés, c’est que si les taux du jour sont plus haut, l’institution peut vous pénaliser en augmentant l’intérêt sur la deuxième partie de la nouvelle hypothèque. Enfin, si vous réussissez à procéder ainsi, vous ne serez pas pénaliser autant que si vous annulez votre prêt. Alors que toutes les institutions n’offrent pas l’option du taux pondéré, il vous reste une dernière possibilité. Dans ce cas, tentez de geler votre taux au préalable. Donc, si votre échéance se rapproche et que vous pensez à son renouvèlement, mais que vous craigniez la hausse des taux, demander un gèle. Certains prêteurs approuve cette pratique lorsqu’ils sont avisés quelques mois à l’avance.

Finalement, la meilleure stratégie pour épargner les frais de pénalité demeure celle de la négociation. Discutez ouvertement avec un conseiller financier de vos besoins et de objectifs. Celui-ci vous aidera à en écoper le moins possible. D’ailleurs, une pénalité coute cher, mais jamais aussi cher qu’une hypothèque emprisonnante!