Le chalet comme investissement immobilier

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch avril 1, 2013 / No Comments

Acheté pour la détente, les weekends en famille ou entre amis, ou encore le repos en campagne, le chalet ne l’est nettement moins pour l’investissement immobilier. Pourtant, sous certaines conditions, il peut être une source de revenus très rentable.

Pourquoi investir dans un chalet?

Si les prix ont beaucoup augmenté ces dernières années, le chalet devrait rester un investissement rentable encore pendant plusieurs années. En effet, les babyboumeurs, qui souhaitent s’installer en campagne à leur retraite, font augmenter la demande (surtout pour les propriétés en bordure d’eau). Ces acheteurs ont acquis, au fur et à mesure des années, un capital leur permettant d’arriver sur le marché avec des moyens élevés. On voit aussi de plus en plus de retraités vendre leurs maisons en ville pour s’installer en campagne. De par leurs moyens, ils devraient donc continuer à faire augmenter les prix du marché des chalets. Pour se faire une petite idée, les prix ont augmenté de 111% dans l’agglomération de Mont-Tremblant entre 2000 et 2010, de 125% à Sainte-Agathe-des-Monts et de 105% à Saint-Sauveur.De plus, comparer aux autres investissements, le chalet propose en général un ratio revenu/prix d’achat de 12 ce qui est très intéressant par rapport au ratio situé entre 13 et 20 des immeubles à revenus de Montréal. Finalement, il y a encore des terrains à des prix très compétitifs. Faire construire sa maison en bois sur un terrain vierge pourra être une option intéressante.

On a donc la un bien qui propose un revenu locatif intéressant et dont la valeur devrait augmenter. Pour un investisseur, c’est donc un choix rentable s’il fait attention à certains points que nous verrons dans notre seconde partie.

Quelques points à considérer

À long terme, le chalet peut donc rapporter gros. Cependant, il peut générer certains coûts qui, s’ils ne sont pas bien prévus, risquent d’être difficilement supportables :

  • Les impôts fonciers peuvent être assez lourds pour un chalet, car une résidence secondaire est plus couteuse en impôt. Il faut donc bien prévoir ces impôts dans le budget annuel pour ne pas avoir de mauvaise surprise.
  • L’entretien d’un chalet coute relativement cher, et si vous négligez cet aspect, votre bien risque de perdre beaucoup de valeur. La location permet tout de même de facilement couvrir les dépenses en entretien.
  • Si vous désirez investir près d’un lac, dans une zone qui monte, mais que vous n’avez pas les moyens suffisants, la propriété partagée peut être une solution. Elle vous permet d’investir à plusieurs vous permettant d’acheter dans des régions qui sont déjà chères, mais qui continueront plus surement à monter, comme les bordures de lac. De plus, cela vous permettra d’en profiter, pour une fraction du cout normal de propriété.

De plus, si vous voulez que votre investissement soit intéressant à la location comme à la revente, restez assez proche des grandes villes. Il est conseillé d’acheter dans des zones situées à moins d’une heure trente de route. En effet, les frais de transport jouent beaucoup pour la vente et la location. Même si les chalets loin des villes peuvent atteindre des prix vraiment bas, vous aurez probablement du mal à obtenir un taux d’occupation suffisant.

Le chalet est donc, pour l’investisseur qui est prêt à y mettre un peu de son temps, un investissement rentable et plus sûre que l’immobilier en ville en ce moment. Cette option est donc à envisager pour toute personne qui souhaite placer son argent sur du long terme.

Collaboration Spéciale

Rédacteur et blogueur sur le monde de la bourse et des finances personnelles. Vous pouvez aussi me joindre sur mon Twitter @vincedurivage ou par courriel via la section contact.