Payer ses dettes, c’est s’enrichir : Pas tout le temps!

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch février 18, 2013 / No Comments

Le dicton « Qui paye ses dettes, s’enrichit » pourrait ne pas être si vrai que cela ou du moins pas toujours. Il faut faire la distinction entre les bonnes et les mauvaises dettes.  En effet, les dettes que nous contractons pour payer des biens et services dont nous bénéficions nous-mêmes sont des dettes qui nous coûtent de l’argent. Ainsi utiliser le crédit pour payer vêtements, voyages, dépenses courantes ou même contracter une hypothèque pour la maison unifamiliale que nous habitons (à moins dans ce cas-ci que vous utilisiez L’argent emprunté sur le capital cumulé de votre maison pour le faire fructifier), sont de véritables dettes.

Par contre, emprunter pour acheter une maison à revenus, pour créer une entreprise, pour acheter des outils ou de la machinerie nécessaires pour produire des biens ou services qui vous rapporteront, représente un investissement et devraient vous rapporter de l’argent. Selon le Larousse la définition de ce dernier est : « la décision par laquelle un individu, une entreprise ou une collectivité affecte ses ressources propres ou des fonds empruntés à l’accroissement de son stock de biens productifs ».

Ainsi lorsque vous acquérez une hypothèque pour acheter un bungalow  où vous allez vivre vous ne faites pas un réel investissement selon cette définition. Oui, il y aura un accroissement de la valeur de votre propriété et vous payeriez de toute façon un loyer, donc vous faites un meilleur choix probablement que de rester à logement mais c’est une dépense, vous y vivez. Toutefois,  la maison à revenus que vous achèterez, elle, rentre dans la catégorie des investissements. Vous empruntez pour acquérir quelque chose qui vous rapporte. Vous faites travailler votre argent, selon l’expression consacrée. Votre dette sert à l’accroissement de votre stock de biens productifs.

On le sait tous, il faut de l’argent pour faire de l’argent. Emprunter pour faire de l’argent, c’est une bonne dette. Emprunter pour des dépenses est une mauvaise dette. Une fois la télé ou le bateau acheté, il vous faudra payer de l’intérêt et rembourser du capital sur votre crédit mais il n’y aura pas de retour sur investissement car il ne s’agit pas d’un investissement à moins que vous ne louiez le bateau et qu’il se paie seul et même vous permette de faire du profit.

Car, en effet, acheter à crédit de l’équipement qui vous permettra d’être payé pour vos services est une bonne dette. En théorie du moins. Si vous faites de mauvais choix d’investissements, c’est autre chose. Et s’il s’agit d’une bonne dette, il n’est  peut-être pas nécessaire de la rembourser rapidement… Si vous avez su utiliser judicieusement le crédit et que vous vous retrouvez, par ailleurs, avec une certaine liquidité, vous avez plusieurs options dont celles de rembourser vos dettes.  Mais, si avec cette liquidité vous pouvez investir dans quelque chose qui vous rapportera plus annuellement que l’intérêt que vous payez sur votre crédit, le calcul est vite fait. Même s’il s’agit d’une petite différence mais qui vous rapporte, on dit qu’il n’y a pas de petites économies.

Bien sûr, cette chronique ne vous suggère pas de vivre chez des amis et de vous acheter par ailleurs une maison à revenus ou de vous serrer la ceinture à outrance pour ne vous acheter que des choses qui vous rapporteront de l’argent. Ce dont il s’agit, c’est de limiter le crédit des dépenses et de faire fructifier plutôt « son stock de biens productifs » … si besoin en empruntant.  Autrement dit ne vous dépêchez pas de rembourser des dettes que vous avez contractées dans le but de faire fructifier votre actif si cet argent vous manquera ensuite pour continuer de faire croître celui-ci. Les gens riches sont endettés eux aussi, les pays riches sont endettés, certains d’entre eux plus que les pays pauvres. La différence se situe au niveau de l’utilisation de la dette. Moins de dépenses, plus d’investissements…  judicieux bien sûr.

Je vous suggère notre calculatrice de capacité d’emprunt pour vous aider à déterminer si vous êtes dans une bonne situation financière pour devenir propriétaire.