Acheter une maison : faire son bilan financier pour connaitre sa capacité d’emprunt

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch janvier 16, 2013 / No Comments

Si vous désirez acheter une propriété, vous devrez faire votre bilan financier afin de prévoir votre capacité de paiement avant de magasiner un taux hypothécaire. Ainsi, l’institution qui vous prêtera l’argent nécessaire à l’achat de la propriété voudra, certainement, savoir tous les détails concernant votre situation économique. Alors comment se préparer? La calculatrice hypothécaire de capacité d’emprunt de Ratehub peut vous aider.Tout d’abord, sachez commencer avec un budget! Lorsqu’il s’agit d’économiser et de faire fructifier son argent pour réaliser ses rêves, le budget s’impose afin d’orienter les choix au quotidien. Car un budget respecté et bien pensé permet de maximiser ses ressources. Toutefois, vous devez vous engager dans une discipline de militaire! Méfiez-vous de la simplicité de la règle d’or du budget intelligent: vivre en dessous de ses moyens. Sans équivoque, cette stratégie offre le plus de liberté en cas d’imprévus. Mais comment faire pour y arriver? Simplement, en dressant de manière précise son bilan financier.

Tout d’abord, ce qu’on appelle un bilan financier est le rapport entre votre actif (constitué de vos revenus, avoirs et biens) et de votre passif (vos dettes, cartes de crédits et emprunts). Pour que vous puissiez suivre la règle d’or, il faut préserver la soustraction de l’actif et du passif au dessus de 0. Une fois que vous y arrivez, mettez cet argent dans un compte qui rapporte. Il vaut, d’ailleurs, mieux économiser de petites sommes plutôt que rien du tout! Pour cela, plusieurs choix s’offrent alors : l’épargne à intérêt fixe, c’est-à-dire que la totalité de votre solde recevra le taux d’intérêt le plus élevé. D’autre part, l’intérêt peut s’appliquer par tranches. Dans ce cas, le taux s’appliquera différemment sur des parties de votre solde. Par exemple, si vous avez 1700$ en banque, il y aura un taux x appliqué sur le premier 1000$, puis un taux y sur les autres 700$. Selon le montant de vos épargnes, vous pourrez choisir l’option la plus payante. Pour plus d’information, contactez l’ACFC, un organisme géré par le gouvernement fédéral qui vous protège et vous renseigne sur les pratiques des institutions financières.

Retournons à l’objectif premier : acheter une maison. Pour ce faire, prenez votre budget en main et orientez toutes vos dépenses en fonction de cet horizon. Fixez-vous un délai pour y parvenir et tenez compte des différents facteurs qui risquent de vous faire perdre le focus. Anticipez-les et préparez-vous. Examiner, donc, de près vos dépenses quotidiennes, créez-vous un fond de roulement équivalent à 3 mois de dépenses, éliminez toutes vos dettes de consommation (cartes, marges et autres crédits) puis déterminez le montant que vous pouvez mettre de côté.

Par la suite, planifiez vos revenus et vos dépenses sur un an en incluant les dépenses saisonnières et les imprévus (dentiste, noël ou réparation de la voiture). Une bonne façon d’être réaliste avec son bilan financier demeure celle de l’analyse de votre dernière déclaration d’impôt, des factures, des relevés bancaires et des talons de paie. Ensuit, réajustez-vous mensuellement, grâce un suivi rigoureux. Ne jetez pas vos factures, ni vos reçus car pour gardez le contrôle, ne perdez pas de vue vos objectifs au quotidien.

Finalement, si vous souhaitez faire ce bilan à deux, voyez au partage des dépenses et discutez le budget en clarifiant les différents objectifs. Si vous ouvrez un compte conjoint, calculez les différents revenus et dépenses et surtout ne négligez pas les comptes personnels. L’essentiel est de bien communiquer et d’être sur le même diapason tout en restant ouvert au réajustement. À présent, lancez-vous dans les calculs!

 

Dépenses mensuelles
Logement
Électricité
Chauffage
Câble T.V.
Téléphone et Internet (résidentiel, cellulaire)
Taxes
Assurances
Automobile
Dettes
Garderie
Frais bancaires
Autres
Revenus nets mensuels
Chaque conjoint
Placements