Les financements pour l’achat de votre première résidence

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch décembre 10, 2012 / 1 Comment

L’achat de votre première maison est un moment important mais aussi inquiétant dans votre vie. C’est pour cela qu’il existe plusieurs ressources qui sont là pour vous aider à accomplir votre rêve.

La première étape lorsque vous pensez à faire l’achat d’une maison est d’évaluer les ressources qui s’offrent à vous pour vous aider avec le financement de votre achat. Il est donc important de connaitre dès le début de vos recherches votre capacité d’emprunt et de prêt hypothécaire préétabli. La meilleure manière de faire celà est de contacter un emprunteur où alors un courtier hypothécaire. Une fois que vous aurez été approuvé pour un certain montant de prêt, vous pourrez alors rechercher une propriété en ayant un budget d’établit. 

En plus des hypothèques plusieurs programmes gouvernementaux vous donnent des ressources pour faciliter l’achat de votre propriété

Au niveau provincial, le gouvernement du Québec offre 4 mesures propres à la province. D’abord, il est possible d’obtenir le remboursement d’une portion des taxes de ventes (TPS et TVQ) si votre première résidence est une construction neuve. Ensuite, il est possible d’obtenir de l’aide financière dans le cadre des programmes d’efficacité énergétiques Réno-Climat et Novo-Climat. De plus, pour les familles à faible revenus, le programme Éconologis peut vous aider à réduire vos coûts énergétiques. Finalement le programme Feu-Vert vous permet d’obtenir une aide financière afin de remplacer un appareil de chauffage au bois pour un appareil à combustion plus propre.

Le gouvernement du Québec participe également avec le gouvernement fédéral au programme du Régime d’accession à la propriété(RAP). Ce programme fédéral vous permet de retirer jusqu’à 25 000 $ de votre REER, sans payer d’impôt, pour financer l’achat de votre première maison. Si vous et votre conjoint êtes admissibles, vous pouvez retirer 25 000 $ chacun de votre REER, pour un total de 50 000 $.L’argent doit avoir été dans votre compte REER durant au moins 90 jours pour pouvoir le retirer. Ni l’acheteur ni le conjoint ne doivent avoir été propriétaires d’une habitation ayant servi de résidence principale au cours des cinq années précédant la demande de retrait. De plus, l’acheteur doit avoir conclu une entente écrite pour l’achat ou la construction d’une propriété (promesse d’achat ou contrat préliminaire) avant de pouvoir retirer les fonds du REER. Vous devez rembourser sur une période pouvant aller jusqu’à 15 ans les montants retirés de votre REER en vertu du Régime d’accession à la propriété et votre remboursement doit débuter  au cours de la deuxième année qui suit l’année au cours de laquelle vous avez fait le retrait (en général, vous devez rembourser chaque année 1/15 du montant total que vous avez retiré). Enfin, après 15 ans, la somme que vous n’avez pas remboursée sera imposée. Vous devrez alors payer cet impôt lorsque vous ferez votre déclaration de revenus l’année suivante.

Le gouvernement fédéral offre également un crédit d’impôt lors de l’achat d’une première maison. Vous ou votre conjoint pouvez réclamer ce crédit d’impôt dans votre déclaration de revenus annuelle. Le crédit repose sur un montant de 5 000 $. Pour le calculer, vous devez multiplier le taux d’imposition du revenu des particuliers le plus bas pour l’année (15 % en 2011 et en 2012) par 5 000 $. Pour ces deux années, le crédit maximal est de 750 $. Vous ou votre conjoint devez avoir fait l’acquisition d’une habitation admissible après le 27 janvier 2009 et vous ne pouvez pas avoir habité dans une autre habitation dont vous ou votre conjoint étiez propriétaire au cours de l’année de l’acquisition ou au cours des quatre années précédentes.

En plus de des subventions provinciales et gouvernementales, au Québec plusieurs municipalités offrent également des subventions et crédits à l’achat d’une première maison. C’est le cas sur l’île de Montréal ou par exemple, un couple avec enfant peut recevoir un remboursement de ses droits de mutation (“taxe de Bienvenue”). De plus, un montant forfaitaire allant jusqu’à 12 500$ peut être accordé s’il s’agit d’une construction neuve. Il est alors possible d’utiliser ce montant en guise de mise de fonds. Évidemment, quelques conditions s’appliquent, il vous incombe de valider auprès de votre municipalité les modalités propres à chaque programme.

 

 

 


  • […] dans les secteurs municipaux de haute densité de population, donc particulièrement à Montréal. Première maison par excellence, le bungalow est appelé à chanter son chant du cygne selon certains analystes, […]