La relation parfois difficile entre les portes et les assurances habitation

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch décembre 3, 2012 / No Comments

La très grande majorité des assurances habitation comporte aujourd’hui une clause permettant de couvrir l’assuré en cas de vol dans son habitation. Cependant, il ne faut pas oublier que cette clause ne joue que si l’assuré a pris toutes les dispositions nécessaires pour empêcher un vol « facile ». Il faut donc en premier lieu qu’il y a ait effraction pour que souvent l’assureur puisse vous rembourser.

Mais certains assureurs sont devenus beaucoup plus exigeants en matière de protection contre le vol, et demandent l’installation de certains éléments supplémentaires à leurs assurés, pour permettre un remboursement en cas de sinistre.

 Renforcer la porte d’entrée

La CAA s’est d’ailleurs intéressée au sujet en publiant toute une série de conseils à prendre pour renforcer sa porte. Et outre la serrure à renforcer, il faut aussi penser au chambranle et au cadre, car, la plupart du temps, les voleurs se contentent  tout simplement d’enfoncer la porte. Il faut donc penser à renforcer la gâche par une plaque d’acier ou renforcer la fixation du cadre au mur (par des vis antivols par exemple).  Le choix d’une porte de sécurité, ou blindée, avec trois ou, mieux encore, cinq points de fixation est envisageable. Mais le coût est beaucoup plus élevé.

Le choix d’un système d’alarme recommandé par votre assureur est également envisageable. Mais on pourra aussi penser à installer des barreaux renforcés aux fenêtres. Surtout si vous êtes au rez-de-chaussée.

Si vous intégrez votre assureur  dans le processus, c’est également un bon moyen de lui prouver vos efforts et votre bonne foi. Avec à la clé, parfois, des ristournes intéressantes (mais je dis bien, parfois).

Penser à la porte de garage

On pense souvent à la porte d’entrée, mais on oublie parfois la porte de garage (même si les 2/3 des vols se font par le biais de la porte d’entrée principale). Surtout quand celui-ci est relié à l’habitation. Cela peut être un problème pour certains assureurs si des dispositions n’ont pas été prises pour compliquer toute tentative de vol (chambranle renforcé, vis longues, fixation des pattes au sol…). Il existe des solutions plus adaptées en magasin. Par exemple, si vous faites le tour des produits d’un  marchand de portes de garage à Montréal, vous verrez de plus en plus de produits renforcés en matériaux composites, plus légers, mais aussi résistant que la fibre de verre, avec une armature métallique en acier pour rendre plus difficile toute effraction.

Cet article a été rédigé en collaboration avec Vincent Durivage; vous pouvez le suivre sur son blogue de finance personnel www. bourseendirect.org.