Les critères pour l’achat d’un chalet

Idriss Bouhmouch
by Idriss Bouhmouch novembre 6, 2012 / 1 Comment

Plusieurs personnes pensent à l’acquisition d’un chalet où elles peuvent se ressourcer, s’adonner à certains loisirs ou passer du temps de qualité avec leurs proches. Pourtant, ce désir est souvent différé pour maintes raisons qu’il est important d’analyser.

SAVOIR IDENTIFIER SES BESOINS :

La montée des prix de l’immobilier peut effrayer, mais il est encore possible de dénicher une propriété à votre mesure. Tout d’abord, il faut dresser une liste de vos besoins. Commencez avec les éléments qui vous paraissent essentiels (utilisation, superficie, type de propriété, budget, etc.) puis laissez-vous aller vers votre idéal (emplacement, matériaux, décoration, etc.). Surtout, n’oubliez pas d’établir l’ordre par priorité parce que cette liste vous permettra de mieux cibler votre recherche. Ensuite, informez-vous sur les conditions du marché de votre région de prédilection. Sachez que plus la demande est grande, plus la valeur immobilière le sera. Un marché d’acheteur s’avère rassurant si vous recherchez un environnement déjà en plein développement. Par ailleurs, un marché de vendeur peut inquiéter de prime abord, mais il offrira plus de chances pour trouver des aubaines. Finalement, un marché équilibré reste le meilleur compromis pour ceux qui veulent des prix raisonnables, mais qui ne désirent pas se risquer dans une région en changement.

DES CRITÈRES D’ACHAT:

Une propriété bien entretenue peut-être plus cher, mais elle risque de vous épargner de lourdes rénovations. Posez des questions lors de la visite sur l’historique des travaux. Inspectez la toiture, les fenêtres, la cuisine, etc. Mais ce n’est pas tout, il peut s’agir de votre cabane au Canada rêvée, pensez au bruit ambiant. Posez des questions sur les habitudes du voisinage à différentes périodes de l’année. Informez-vous sur les règlements de la ville. Testez votre seuil de tolérance. Et si vous ne comptez pas habiter la demeure toute l’année parce que vous envisagez de la louer, calculez les revenus imposables versus l’attrait que constitue la maison.

LES IMPLICATIONS FINANCIÈRES :

Renseignez-vous auprès de votre banque sur le montant maximal d’hypothèque que vous pouvez obtenir. N’hésitez pas à considérer les différentes options de refinancement au meilleur taux hypothécaire si vous êtes déjà propriétaire. Essayez de prévoir selon les conditions du marché, comment vous allez incorporer les incidences financières de cette nouvelle propriété (taxes de bienvenue, services, entretien, etc.). Il est recommandé de faire appel à un professionnel qui pourra vous aider lors de vos démarches, car il ne faut pas négliger les implications fiscales et juridiques. Même si aucune règle spécifique ne régit les chalets, mieux vaut vous prémunir en ayant recours aux services de professionnels (courtier hypothécaire, courtier immobilier, notaire,etc.). Envisagez, l’assurance-vie qui est un bon moyen de se protéger des impôts exigibles sur les gains en capital en cas de legs ou de vente à un membre de la famille, surtout si vous n’avez pas de fonds mis de coté.
Finalement, si vous ne voulez vous évader qu’une semaine à un mois par année considérez la multipropriété (1-2 semaines) ou la copropriété (5 semaines), ça risque de vous éviter d’endosser certaines responsabilités tout en vous offrant ce que vous recherchez. Chalet-y!


  • […] en mai 2011, d’abandonner le modèle du bungalow pour éviter l’étalement urbain et protéger l’environnement. Pour réduire la dépendance au pétrole, il faudra revoir l’aménagement du territoire, […]